Anne-Marie Lelièvre

En Mouvement pour la relance socioéconomique du Québec

 La FCCQ et Desjardins et la CCISOM lancent la tournée
En Mouvement pour la relance socioéconomique du Québec

 Montréal, le 13 octobre 2020 — Alors que la communauté des affaires se remet graduellement des défis considérables provoqués par la pandémie de la COVID-19, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Mouvement Desjardins et la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) s’associent pour lancer la tournée En Mouvement pour la relance socioéconomique. Au cours de l’automne, des rendez-vous virtuels rassembleront près de 130 chambres de commerce de partout au Québec dans l’objectif d’échanger avec les acteurs du terrain sur les réalités régionales dans un contexte de reprise économique. Des portraits économiques régionaux permettront d’appuyer les discussions sur des données et perspectives récentes pour chaque milieu visité.

« Voilà maintenant 120 ans que le Mouvement Desjardins accompagne les entrepreneurs et les gens d’affaires. Nous sommes privilégiés de contribuer au développement socioéconomique du Québec à leurs côtés. Dans le contexte de la pandémie, la résilience dont ils ont fait preuve et leur détermination à maintenir des emplois dans leurs régions nous inspirent depuis le début. Lors de cette tournée, nous souhaitons entendre les entrepreneurs et les gens d’affaires sur leurs défis afin de mettre à leur disposition des outils dont ils ont besoin dans leurs prises de décisions quotidiennes » a ajouté Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

« Nous sommes très fiers de nous associer au Mouvement Desjardins pour aller à la rencontre des entrepreneurs et gens d’affaires du Québec en cette période difficile pour les entreprises d’ici. Nous sommes heureux de les rassembler, avec la collaboration de nos chambres de commerce ambassadrices, pour discuter des perspectives et des occasions d’affaires qui se présentent à eux dans leurs milieux », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

« C’est avec un immense honneur que nous nous associons au Mouvement Desjardins et à la FCCQ pour le lancement de La tournée en Mouvement pour la relance socio-économique.  En tant que chambre de commerce partenaire, nous donnons la possibilité au milieu des affaires de notre milieu d’échanger et de dresser un portrait précis des nombreux enjeux régionaux liés à la reprise économique connu présentement », a ajouté Anne-Marie Lelièvre, directrice générale de la CCISOM.

Des données actuelles au service des entreprises
Afin d’outiller les dirigeants à prendre des décisions d’affaires éclairées pour l’avenir de leur entreprise, La FCCQ et Desjardins la CCISOM dévoileront le résultat d’études régionales tout juste réalisées pour la tournée. Des points de vue économiques régionaux, élaborés par les économistes de Desjardins, seront présentés en s’appuyant sur des données sectorielles propres aux territoires concernés.

Cette tournée sera également l’occasion pour la Fédération des chambres de commerce du Québec de présenter son tout nouvel outil d’analyse économique régionale : l’Observatoire FCCQ. Au moyen de sondages effectués sur le terrain, l’Observatoire FCCQ permettra de recueillir des données précises et à jour et de connaître la perception des entrepreneurs sur la situation économique de leur région. Cet outil permettra également de recenser les impacts économiques régionaux de la crise de la COVID-19 dans les entreprises et organisations québécoises.

Des discussions concrètes avec des entrepreneurs reconnus
Chaque événement permettra également de rassembler un panel d’entrepreneurs connus et reconnus dans leur région qui viendront commenter les données d’un sondage régional réalisé par le biais de l’Observatoire FCCQ. Les discussions, animées par le réputé analyste économique du réseau Cogeco, François Gagnon, permettront d’approfondir les constats tout en faisant écho à la réalité des entrepreneurs et des gens d’affaires du milieu.

L’évènement dans la région de Montréal aura lieu le 30 novembre à 12 h 30, en mode virtuel.

Pour plus d’information, suivez les pages Facebook de Desjardins et de la FCCQ ou visitez le www.fccq.ca.

À propos de la CCISOM
La Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) est un organisme à but non lucratif, non partisan, qui favorise le commerce et l’industrie, stimule le développement civique et promeut le bien-être général de la communauté. Elle a pour mission de doter la communauté d’affaires de son territoire d’un forum d’échanges, d’informations et de représentation. Elle contribue à la croissance économique et au succès de ses membres ainsi qu’à la défense et à la promotion de leurs intérêts. Elle agit à titre de porte-parole du milieu des affaires de son territoire se voulant un lieu de référence pour l’information stratégique en développement économique local et régional. Finalement, elle collabore avec les acteurs économiques de son territoire afin de favoriser et faciliter la réalisation de divers projets de développement, d’expansion et de modernisation des entreprises.

À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

 À propos du Mouvement Desjardins
Le Mouvement Desjardins est le premier groupe financier coopératif au Canada et le sixième au monde, avec un actif de 349,9 milliards de dollars. Il figure parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada selon le palmarès établi par Mediacorp. Pour répondre aux besoins diversifiés de ses membres et de ses clients, particuliers comme entreprises, sa gamme complète de produits et de services est offerte par son vaste réseau de points de service, ses plateformes virtuelles et ses filiales présentes à l’échelle canadienne. Figurant parmi les institutions bancaires les plus solides au monde selon le magazine The Banker, Desjardins affiche des ratios de capital et des cotes de crédit parmi les meilleurs de l’industrie.

Des précisions sur les mesures d’aide aux entreprises devraient être annoncées rapidement, demandent la FCCQ et la CCISOM

COVID-19 : ZONES ROUGES
 Des précisions sur les mesures d’aide aux entreprises
devraient être annoncées rapidement, demandent la FCCQ et la CCISOM

Montréal, le 29 septembre 2020 – Bien qu’elle comprenne l’importance de mettre en œuvre des mesures de santé publique pour contrer les impacts de la COVID-19, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) se disent préoccupées par ce retour en arrière pour certains secteurs économiques d’importance au Québec.

Elles insistent sur la nécessité de préciser les mesures d’aide qui seront déployées pour soutenir nos entreprises devant cette nouvelle épreuve. Elles saluent au passage la décision de maintenir les opérations pour plusieurs secteurs d’activités qui continueront d’appliquer les meilleures pratiques sanitaires.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, a annoncé qu’à compter de jeudi, la Communauté métropolitaine de Montréal, la région de Chaudière-Appalaches et celle de la Capitale-Nationale (à l’exception de Portneuf et de Charlevoix) passeront en zone rouge, soit le niveau d’alerte maximale. Ainsi, du 1er au 28 octobre, les bars, les salles à manger des restaurants, les salles de spectacle, les cinémas, les musées et les salles de réception devront fermer.

« Bien que l’on comprenne l’importance de ces mesures, c’est malheureux de devoir revenir en arrière dans ces régions. Les entreprises ont déjà passablement souffert ces derniers mois. De nombreux propriétaires d’entreprises et leurs employés ont traversé des périodes difficiles, avec de nombreux sacrifices. Il ne faudrait pas les oublier dans les prochains jours », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ et la CCISOM souhaitent que le gouvernement donne suite rapidement aux propos du premier ministre indiquant qu’une compensation était envisagée pour les secteurs touchés par les annonces aujourd’hui.

« Les ordres de gouvernement devraient être au rendez-vous rapidement pour soutenir ces entreprises qui doivent cesser leurs opérations, elles qui devront respecter ces règles compréhensibles de santé publique. Que ce soit pour les salles de cinéma ainsi que les tenanciers de bars, sans oublier les restaurants qui misent sur l’expérience client dans leur offre et qui doivent fermer leur salle à manger, des aides directes sont plus que jamais nécessaires pour prévenir la fermeture définitive d’un maximum d’entreprises », a poursuivi M. Milliard.

« Depuis plusieurs mois maintenant, les entreprises de la région du Grand Sud-Ouest de Montréal ont investi considérablement pour respecter les nouvelles normes sanitaires. Bien que nécessaires, les annonces faites par le gouvernement du Québec pourraient mettre à mal de nombreux secteurs. C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui au gouvernement des aides directes pour soutenir nos entreprises », souligne Anne-Marie Lelièvre, directrice générale, CCISOM.

Éviter des zones rouges dans les autres régions
« Nous avons tous une responsabilité pour limiter les effets négatifs de la pandémie, et surtout éviter d’assister à des annonces similaires pour d’autres régions dans les semaines à venir. Certes, il y a un effort supplémentaire, mais il demeure essentiel de maintenir en opération le maximum d’entreprises aux quatre coins du Québec, pour minimiser les impacts économiques également. Nos entrepreneurs ont déjà fait preuve d’une grande résilience et il est important de maintenir l’accompagnement nécessaire », a conclu Charles Milliard.

À propos de la CCISOM
La Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) est un organisme à but non lucratif, non partisan, qui favorise le commerce et l’industrie, stimule le développement civique et promeut le bien-être général de la communauté. Elle a pour mission de doter la communauté d’affaires de son territoire d’un forum d’échanges, d’informations et de représentation. Elle contribue à la croissance économique et au succès de ses membres ainsi qu’à la défense et à la promotion de leurs intérêts. Elle agit à titre de porte-parole du milieu des affaires de son territoire se voulant un lieu de référence pour l’information stratégique en développement économique local et régional. Finalement, elle collabore avec les acteurs économiques de son territoire afin de favoriser et faciliter la réalisation de divers projets de développement, d’expansion et de modernisation des entreprises.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

 Renseignements :

Anne-Marie Lelièvre
Directrice générale, CCISOM
am.lelievre@ccisom.ca
Bureau : 514-365-4575

Félix Rhéaume
Directeur principal, Communications et relations externes
Fédération des chambres de commerce du Québec
felix.rheaume@fccq.ca
Bureau : 514 844-9571, poste 3242

95 560 $ investis dans la communauté et l’économie locale laSalloise!

J’ACHÈTE LOCAL #PASSION LASALLE!
95 560 $ investis dans la communauté et l’économie locale laSalloise!

LaSalle, le 29 septembre 2020 – La Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM), en collaboration avec l’arrondissement LaSalle, PME MTL Grand Sud-Ouest, La Ruche et la Caisse Desjardins de LaSalle, est fière de dévoiler les résultats de sa campagne de financement participatif J’ACHÈTE LOCAL #PASSION LASALLE!, qui s’est déroulée sur le site de La Ruche du 17 juin au 1er août 2020.

Voici, en chiffres, le bilan de cette campagne d’achat local :

Impact pour nos commerçants :
● 2 336 bons d’achat achetés par 307 contributeurs pour la somme de 46 720 $.
● Bonification de l’arrondissement de LaSalle d’une valeur de 23 360 $.

Impact pour nos organismes locaux :
● 25 000 $ offerts par Desjardins et 480 $ offerts par des citoyens, le tout partagé entre le Centre du Vieux Moulin de LaSalle et la Maison des jeunes de LaSalle

« Le succès de la campagne J’ACHÈTE LOCAL #PASSION LASALLE! doit être une grande source de fierté pour nous tous », a déclaré Anne-Marie Lelièvre, directrice générale de la CCISOM. « Grâce au soutien de l’arrondissement de LaSalle, à ces citoyennes et citoyens ainsi qu’à Desjardins, nous avons pu soutenir concrètement nos commerces locaux qui ont payé le prix fort de la pandémie. Je les remercie de leur appui. Au final, c’est toute la communauté qui profitera de cet investissement et qui gagnera en vitalité. Quelle belle réussite collective! »

« Cette campagne a permis à plusieurs citoyens d’encourager une variété de commerces locaux et de les soutenir dans leurs activités malgré le contexte difficile. L’engouement des LaSallois pour l’achat local est de plus en plus significatif, et je m’en réjouis. Merci de votre solidarité envers vos commerces préférés. » a déclaré la mairesse Manon Barbe.

Desjardins offre un coup de pouce pour les organismes du milieu
En plus des contributions des citoyens et citoyennes de LaSalle, Desjardins a remis un montant additionnel de 25 000 $ dans le cadre de son programme Du cœur à l’achat. Cette contribution a été versée en parts égales aux organismes soutenus par la campagne, soit le Centre du Vieux Moulin de LaSalle et la Maison des jeunes de LaSalle. Ce sont donc des retombées totales de 25 480 $ qu’aura permis de générer ce grand effort de solidarité au bénéfice de nos commerces locaux et organismes de première ligne.

Photo, gauche à droite : Nancy Blanchet, conseillère d’arrondissement, Josée Troilo, conseillère d’arrondissement, Serge Declos, conseiller d’arrondissement, Hélène Lapierre, directrice générale, Centre du Vieux Moulin de LaSalle, Jean-François Cromp, directeur général, Caisse Desjardins de LaSalle, Sébastien Babeux, directeur général, Maison des jeunes de LaSalle, Laura Palestini, conseillère d’arrondissement & Anne-Marie Lelièvre, directrice générale, CCISOM.

« Desjardins est heureux de constater l’effet de levier que procure la campagne auprès des commerces locaux et les retombées pour toute la collectivité », a déclaré Jean-François Cromp, directeur général de la Caisse Desjardins de LaSalle. « Notre participation représentait un soutien pour les organismes qui rendent des services indispensables en cette période de pandémie. Je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont appuyé la campagne en se procurant un bon d’achat ou en faisant un don. Par ailleurs, je tiens à saluer le travail de la CCISOM qui a su orchestrer cette campagne de main de maître, avec le soutien de l’arrondissement LaSalle, PME MTL Grand Sud-Ouest et La Ruche. »

À propos de la CCISOM
La Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) est un organisme à but non lucratif, non partisan, qui favorise le commerce et l’industrie, stimule le développement civique et promeut le bien-être général de la communauté. Elle a pour mission de doter la communauté d’affaires de son territoire d’un forum d’échanges, d’informations et de représentation. Elle contribue à la croissance économique et au succès de ses membres ainsi qu’à la défense et à la promotion de leurs intérêts. Elle agit à titre de porte-parole du milieu des affaires de son territoire se voulant un lieu de référence pour l’information stratégique en développement économique local et régional. Finalement, elle collabore avec les acteurs économiques de son territoire afin de favoriser et faciliter la réalisation de divers projets de développement, d’expansion et de modernisation des entreprises.

À propos de La Ruche
La Ruche est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de favoriser l’émergence d’initiatives pour stimuler le rayonnement et la vitalité d’une région. Par l’entremise de sa plateforme de financement participatif et de ses partenaires, elle contribue concrètement au déploiement de nouvelles initiatives au Québec. Depuis sa création, La Ruche a récolté 5 646 481 $ en financement participatif, par 50 970 contributeurs, et ce, dans les cinq régions dans lesquelles elle est active (Québec, Montréal, Estrie, Bas-Saint-Laurent et Mauricie). La Ruche innove par son accompagnement humain, par son alliance de plus de 275 ambassadrices et ambassadeurs, par ses programmes de financement additionnels ainsi que par son concept régional.

À propos du programme Du cœur à l’achat, encouragé par Desjardins
En vue de soutenir la vitalité socio-économique des communautés dans le contexte de la COVID-19, Desjardins met en place un programme de soutien pour l’ensemble du Québec. Desjardins appuiera les campagnes de financement participatif permettant au grand public de soutenir les commerces locaux et d’appuyer les organismes du milieu à l’aide d’un don. Cette initiative associe solidarité, stimulation de l’économie locale et participation citoyenne en facilitant les campagnes de financement au bénéfice des organismes et des regroupements d’entreprises touchées par la COVID-19. Le programme Du cœur à l’achat, encouragé par Desjardins prendra fin le 31 août 2020.

– 30 –

Personne-ressource :
Anne-Marie Lelièvre
Directrice générale
Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal
514-365-4575 | am.lelievre@ccisom.ca

Mise au point sur les subventions salariales pour entreprises – De nombreuses entreprises pourraient tomber entre les mailles du filet, préviennent la FCCQ et la CCISOM

Mise au point sur les subventions salariales pour entreprises

De nombreuses entreprises pourraient tomber entre  les mailles du filet, préviennent la FCCQ et la CCISOM 

Montréal, le 1er avril 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) constatent que les lacunes qu’elles avaient soulevées dans le programme de subventions salariales pour les entreprises n’ont malheureusement pas été corrigées dans la mise au point effectuée aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada, M. Bill Morneau.

Bien qu’elles aient salué le programme de subventions salariales à 75% annoncé par le premier ministre Justin Trudeau, la FCCQ et la CCISOM avaient également soulevé une préoccupation importante concernant un des critères d’admissibilité, soit une perte de revenus de 30% occasionnée par la COVID-19.

« Nous comprenons que la situation est exceptionnelle et que la mise en place d’un tel système peut représenter un défi, mais les entreprises ont besoin de liquidités dans un délai plus rapide que 6 semaines si elles veulent pouvoir maintenir le lien d’emploi avec leurs travailleurs qualifiés. Le premier ministre Justin Trudeau et le ministre Bill Morneau envoient un message aux entrepreneurs de réembaucher la main-d’œuvre mise à pied temporairement, mais pour que ce soit possible rapidement, les sommes doivent arrivées dans un délai plus court », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ et la CCISOM ont pris note des commentaires indiquant que l’Agence du revenu du Canada (ARC) se concentrait présentement sur la gestion de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), et que la gestion de la subvention salariale viendrait par la suite.

« Le besoin de liquidités est urgent et immédiat. Pour toutes les entreprises avec un cycle de facturation plus long, cette preuve de pertes de revenus de 30% par rapport aux revenus à pareille date l’année dernière sera ardue et potentiellement impossible, même si leurs pertes seront considérables. Si l’on souhaite soutenir nos PME et s’assurer d’une relance rapide, il faut que les employés ne perdent pas leur lien d’emploi et que les employeurs conservent une main-d’œuvre précieuse. Le programme de subvention salariale est un moyen simple et efficace pour y arriver, malheureusement les critères mis en place ne faciliteront pas la réembauche des employés mis à pied pour que les entreprises puissent bénéficier des subventions salariales », a ajouté Charles Milliard.

« Par ailleurs, il ne faut pas seulement regarder la colonne des revenus, mais aussi celle des dépenses. Plusieurs entreprises subissent actuellement une hausse des coûts de production importante. Pour des entreprises essentielles du secteur agroalimentaire, par exemple, les coûts de transport, de mesures sanitaires additionnelles ou les primes aux employés viennent accroître leurs dépenses. L’impact économique pour ces entreprises sera le même qu’une perte de revenus, mais elles ne seront pas admissibles au programme de subventions salariales. Le diable est dans les détails et malheureusement, on constate que plusieurs entreprises pourraient tomber entre les mailles du filet mis en place », a commenté M. Milliard.

Les critères pourraient également exclure une entreprise s’étant développée rapidement dans la dernière année. « Ces critères pourraient laisser de côté des entreprises en croissance, En effet, une jeune PME n’obtiendrait pas systématiquement 30% de pertes de revenu par rapport à l’année précédente, mais serait sujette à plus de 30% de pertes par rapport aux trois mois précédents la crise. C’est pourquoi, plus de flexibilité serait souhaitable. », a ajouté Pascal Rochette, président de la CCISOM.

« Le critère de calcul de la perte de revenus pourrait retarder le versement de l’argent. L’insistance sur les pénalités éventuelles qui seraient imposées aux entrepreneurs est également contreproductive. Nos entrepreneurs et nos PME ne souhaitent pas abuser du programme, elles veulent sauver des emplois et s’assurer de traverser et de survivre à la crise que nous connaissons », a conclu Charles Milliard.

À propos de la CCISOM 
La CCISOM représente les entreprises, les organismes et les individus œuvrant sur le territoire des arrondissements de Lachine, de LaSalle, du Sud-Ouest et de Verdun à Montréal. Elle s’est donné pour mission non seulement de doter les membres de la communauté d’affaires du Grand Sud-Ouest de Montréal d’un forum d’échanges, d’informations et de représentations afin de contribuer à leur croissance économique, mais plus encore de devenir un partenaire dans le succès de ceux-ci. Elle leur propose, entre autres, des activités qui constituent des sources de motivation et d’inspiration pour leur futur le territoire.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

Renseignements :

Anne-Marie Lelièvre
Directrice général, CCISOM
am.lelievre@ccisom.ca | Téléphone : 514-365-4575

Félix Rhéaume
Directrice principal, Communications et relations externes
felix.rheaume@fccq.ca
Bureau : 514 844-9571, poste 3242 | Cellulaire : 514 912-2639

Mesures économiques pour faire face à la COVID-19 – Des améliorations encore à apporter, selon la FCCQ et la CCISOM

Mesures économiques pour faire face à la COVID-19

Des améliorations encore à apporter, selon la FCCQ et la CCISOM 

Montréal, le 26 mars 2020 – Face à une crise sans précédent, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) interpellent les gouvernements pour mettre en place rapidement de nouvelles mesures encore plus musclées afin de soutenir nos entreprises et leurs travailleurs.

Pour la FCCQ et la CCISOM, l’annonce par le gouvernement fédéral de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pourrait simplifier le travail des fonctionnaires en plus de couvrir une autre catégorie de travailleurs. Cependant, des lacunes administratives similaires aux programmes précédents sont observées.

« Bien que le plan d’aide représente des sommes colossales, on constate que cette nouvelle prestation verserait moins d’argent que l’assurance-emploi et que le Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT) du gouvernement du Québec. La PCU ne prévoit pas non plus de soutien pour ceux qui recevront une rémunération réduite alors qu’ils continueront à travailler certaines heures afin de maintenir les opérations d’une entreprise », observe Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Un programme de subvention salariale temporaire, comme ont instauré plusieurs États européens, aurait été plus efficace, de notre point de vue. Près d’un million de personnes se sont inscrites à l’assurance-emploi la semaine dernière. Ce nombre risque de grimper de façon marquée avec les fermetures d’entreprises, alors qu’actuellement les montants ne seront versés qu’à partir de la mi-avril », ajoute Charles Milliard.

Un programme de subvention salariale pourrait être intégré à même les programmes de garanties de prêts aux entreprises déjà annoncés, ces sommes seraient transformées en aide directe par la suite. Cette approche respecterait d’ailleurs le principe de guichet unique que tentent d’instaurer les gouvernements.

Des propositions simples et rapides pour maintenir l’économie
Afin d’offrir un soutien adéquat et rapide aux entrepreneurs et leurs employés, la FCCQ ainsi que la CCISOM proposent des mesures qui pourraient être faciles à mettre en œuvre pour les gouvernements :

  • Augmenter à au moins 75% le pourcentage de subvention salariale aux entreprises.
  • Reporter tous les paiements de TPS/TVQ
  • Adapter et bonifier le programme des prestations de maladie:

Le seuil du salaire maximum assurable devrait être rehaussé de 54 200$ à 70 000$ et les prestations devraient passer de 55% à 66%.

« Actuellement, les entreprises membres de notre territoire, subissent une crise de liquidités sans précédent. C’est pourquoi, il paraît impensable de les obliger à remettre aux gouvernements les paiements de TPS et TVQ alors qu’elles n’ont toujours pas été payées par leurs clients », souligne Pascal Rochette, président de la CCISOM.

« Les subventions salariales sont la façon la plus simple de soutenir l’économie et d’assurer une relance rapide après la crise. Les employés ne perdent pas leur lien d’emploi et les employeurs conservent une main-d’œuvre précieuse. Afin de traverser cette crise sanitaire et économique, la FCCQ demande aux gouvernements de mettre en place dès maintenant ces mesures qui sont à la fois efficaces et souples, plutôt que de multiplier les programmes », a conclu Charles Milliard.

À propos de la CCISOM 
La CCISOM représente les entreprises, les organismes et les individus œuvrant sur le territoire des arrondissements de Lachine, de LaSalle, du Sud-Ouest et de Verdun à Montréal. Elle s’est donné pour mission non seulement de doter les membres de la communauté d’affaires du Grand Sud-Ouest de Montréal d’un forum d’échanges, d’informations et de représentations afin de contribuer à leur croissance économique, mais plus encore de devenir un partenaire dans le succès de ceux-ci. Elle leur propose, entre autres, des activités qui constituent des sources de motivation et d’inspiration pour leur futur le territoire.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

Renseignements :

Anne-Marie Lelièvre
Directrice général, CCISOM
am.lelievre@ccisom.ca | Téléphone : 514-365-4575

Félix Rhéaume
Directrice principal, Communications et relations externes
felix.rheaume@fccq.ca
Bureau : 514 844-9571, poste 3242 | Cellulaire : 514 912-2639

La FCCQ et la CCISOM lancent la campagne J’achète Bleu pour soutenir l’économie d’ici

Encourager l’achat local

La FCCQ et la CCISOM lancent la campagne J’achète Bleu  pour soutenir l’économie d’ici

 Montréal, le 24 mars 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM) lancent aujourd’hui la campagne J’achète bleu, afin de soutenir l’économie d’ici et encourager les entreprises québécoises en ligne. La FCCQ et CCISOM répondent à l’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault, pour promouvoir l’achat local pour contrer les impacts économiques de la COVID-19.

La FCCQ et la CCISOM relayeront des exemples de commerces qui offrent leurs services en ligne afin d’aider les consommateurs qui souhaitent soutenir l’économie locale et leur offrir une alternative québécoise. C’est l’occasion de découvrir des fournisseurs locaux et de faire sa part pour aider le commerce de détail québécois à traverser cette période difficile. La FCCQ et la CCISOM invitent également les entreprises à faire part des différentes initiatives et offres commerciales qu’elles mettent en place à leur chambre de commerce locale. Le réseau des chambres de commerce est au cœur du développement économique local et régional et joue un rôle prépondérant pour soutenir nos entrepreneurs et nos PME.

« La FCCQ et la CCISOM appuient fortement l’appel à acheter québécois lancé par le premier ministre. Les impacts découlant de la COVID-19 sont dévastateurs pour l’économie québécoise. Afin de traverser cette crise, nous devons faire preuve de solidarité économique et encourager nos entreprises locales et nos commerces de détail toujours en ligne. Pour plusieurs de ces entreprises, c’est leur survie qui en dépend », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« La crise actuelle nous invite à nous orienter vers une consommation locale pour soutenir l’économie québécoise. C’est pourquoi, il est plus que nécessaire que les PME québécoises deviennent une véritable option d’achat. Dans notre territoire, de nombreuses entreprises sont présentes et proposent de belles découvertes de produits et services faits au Québec », a souligné Pascal Rochette, président de la CCISOM.

D’autres mesures seront nécessaires
Pour la FCCQ et CCISOM, se tourner vers des joueurs d’ici donnera un coup de pouce aux économies locales et régionales, mais d’autres mesures gouvernementales devront être annoncées pour soutenir et relancer l’économie québécoise.

« Les gouvernements ont fait un premier pas concret et important avec les annonces économiques des derniers jours. Nous avions d’ailleurs proposé un report des paiements de TPS et TVQ. Toutefois, des formes d’aides directes devront être envisagées par les différents ordres de gouvernement pour soutenir les entreprises qui éprouvent de graves problèmes de liquidité », conclut Charles Milliard.

À propos de la CCISOM 
La CCISOM représente les entreprises, les organismes et les individus œuvrant sur le territoire des arrondissements de Lachine, de LaSalle, du Sud-Ouest et de Verdun à Montréal. Elle s’est donné pour mission non seulement de doter les membres de la communauté d’affaires du Grand Sud-Ouest de Montréal d’un forum d’échanges, d’informations et de représentations afin de contribuer à leur croissance économique, mais plus encore de devenir un partenaire dans le succès de ceux-ci. Elle leur propose, entre autres, des activités qui constituent des sources de motivation et d’inspiration pour leur futur le territoire.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

Renseignements :

Anne-Marie Lelièvre
Directrice général, CCISOM
am.lelievre@ccisom.ca | Téléphone : 514-365-4575

Félix Rhéaume
Directrice principal, Communications et relations externes
felix.rheaume@fccq.ca
Bureau : 514 844-9571, poste 3242 | Cellulaire : 514 912-2639